Loading...
Start a new Travel Blog! Blogabond Home Maps People Photos My Stuff

S'aventurer sur un terrain glissant...

Vientiane, Laos


Me revoici de retour dans la capitale Laotienne, Vientiane, après un voyage en bus de 36h, contre les 11h prévues. Je vous fais un topo rapide: coincé 25h dans les montagnes à cause d'un glissement de terrain, avec que des laotiens, à manger du riz blancs, à pisser dans le bois, à marcher dans la boue jusqu'au genoux, à dormir dans le bus et à ne pas savoir quand on sortira de là... Ai-je besoin de dire comment je me sentais !?!?  Dans le mille! J'ai adoré!!! Hahaha c'était vraiment amusant sérieux! 

Nous sommes partie de Luang prabang vers 19h et avons roulé sans embûches pendant près de 3h. Ensuite, ça a commencé à galèrer un peu. La pluie intense des derniers jours a rendu plusieurs sections de la route très bouetteuse. Nous sommes resté coincé à quelques reprises, mais après avoir installé des chaînes sur les roues arrières, le bus passait sans difficulté les zones boueuses. Par contre, à 23h, nous sommes tombés sur une grande file de véhicules immobilisés par un gros glissement de terrain qui vient d'avoir lieu. Nous avons passé la nuit là. Lendemain matin, je marche jusqu'a la zone critique et je comprends vite qu'on est pas sortie de là! 5 pelles mécaniques sont à l'ouvrage.
L'impatience commence a se faire sentir dans la population de falangs (étrangers), alors que les locaux eux, prennent le tout en riant. Je me sens laotien. Pendant que je lis, en regardant la machinerie à l'œuvre, les falangs sacres, piétinent, soupirent. S'ils apprenaient à prendre leur temps, ils seraient bien plus heureux. Ils décident alors tous de prendre leurs sacs et de rejoindre à pieds l'autre tronçon de route pour trouver une voiture prête à les amener à destination contre de l'argent. Wa, ils ont fier allure avec leur grand sourire voulant dire "salut les caves, moé je reste pas icitte!!!) Quand je serai grand, je veux être comme eux: efficaces, orgueilleux, pressés (de faire quoi? Sais pas) On me demande ce que fais là avec les deux mains dans les poches à observer les travaux, le majestueux paysage, la file de véhicules qui ne cesse de grandir, les laotiens qui plaisantent entre eux, etc. -va chercher tes trucs et traverse, il y a plein d'autos là bas qui acceptent de faire le voyage. - nah, je reste, moi ici, j'aime bien.  Ce n'est pas une activité conseillée dans les livres de voyages, mais moi ça me plait de vivre cette expérience 100% laotienne. Bonne route. Oh et, tu lèves combien sur le bench? Pour rien, juste pour savoir.

Je me suis nourrit de riz blancs que des petites cuisines improvisées vendaient en bordure de route. Mine de rien, j'ai économisé 2 nuits en auberges et je n'ai mangé que pour 3$ en 36h.

Les infos que j'ai recueillies disait qu'on ne partirait probablement pas avant le lendemain soir. Ça me va, j'aime le rythme : sieste, lecture, marche, progression des travaux, sieste, aide à pousser un véhicule coincé dans la boue (les petits véhicules commencent à passer! Mais yen aura pas de facile!), sieste, lecture... C'est rare qu'on se permet ce genre de chose en voyage; j'accepte ce repos forcé comme une grâce du ciel.

Les pelles mécaniques n'ont jamais cessé de travailler, le chemin étant détruit chaque fois qu'un véhicule reste enlisé. À 21h, je décide daller me coucher pour la nuit. La nuit sera meilleure, car maintenant plusieurs bancs sont libres due au départ des pressés. Après 2h, voilà ti pas que notre bus démarre! On va se lancer! Ça va être du sport! 
Je me trouve une place aux premières loges, sur le siège à coté du chauffeur, et s'est partie!!!! Vroum vroum! Ça a passé, et du premier coup en plus! Je regarde l'heure, il est minuit: 25h pile poil dans ce bouchon de boue.

Le reste de la route s'est passé sans problème, considérants l'état terrible des routes laotiennes. Si vous venez un jour au Laos, soyez prêt à n'avoir aucun luxe en matière de transport... Faut avoir les reins solides... Et le cœur aussi (vraiment chic d'entendre le monde vomir dans le bus)

J'ai eu un second élan pour l'option vélo ce matin, ne voyant que ce moyen pour pouvoir me déplacer librement dans le pays. Cependant, la météo des derniers jours, les prévisions des jours à venir, et l'état des routes (glissements nombreux sur le réseau routier en ce moment) m'ont à nouveau décourager. Je constate aussi que le temps passe vite! Je n'ai pas encore visiter le sud, et il ne me reste qu'une douzaine de jours à mon visa :(

J'ai acheté mon billet d'avion vers ma prochaine destination après le Laos. Tentez de deviner! ( l'écrire en commentaire sur mon post Facebook annonçant un nouveau billet sur mon blog)

Ciao tout le monde!

Oh et coté plus personnel, je trouve la solitude lourde à porter. Je n'ai passé depuis mon départ que 2 ou 3 journée sans rencontrer des compagnons, pourtant je me sens terriblement seul. Il existe une marge entre parler aux gens, faire des activités avec eux, et développer une amitié. Je n'ai encore rencontré personne avec qui j'aurais aimé partager la route pour un bon bout. Mais soyez sans crainte, cela ne m'abat pas du tout. Apprendre à vivre avec soi-même, sans avoir besoin de l'autre, voilà un apprentissage intéressant à faire. Je commençais à l'apprendre à La Malbaie, mais j'ai rencontrer des gens trop sympa rapidement!!! Je suis venu ici pour évoluer, et chaque expérience est bonne pour moi, qu'elle soit lourde à porter ou qu'elle me fasse planer... Mon sac est lourd et le porter muscle mes jambes et me rend plus fort; cette lourde solitude muscle ma confiance et renforce mon amour propre.

permalink written by  Guiless on September 8, 2011 from Vientiane, Laos
from the travel blog: Le Monde...et moi!
Send a Compliment



Very interesting, very magical travel.

permalink written by  afei59 on September 8, 2011


contente d'avoir de tes nouvelles. Continue tu as la bonne attitude, le voyage c'est fait pour toi.C'est pour cette raison que je vote pour l'inde,même si ça ne doit pas être cela encore...Selon Alexie, ça sera :loin, loin.....C' est ce qu'elle a répondu....Bon derniers jours au Laos...e

permalink written by  Sandra lemieux on September 8, 2011


Lâche Paolo Coello mon ami! Tes phrases s'en viennent vraiment trop songées pour ta tite tête ;) J'm'ennuie pis j't'aime xx

permalink written by  Karine Tousignant gnan gnan! on September 8, 2011

comment on this...
Previous: Des citrons amers Next: Pardon si je Neparlais pas beaucoup!

trip feed
author feed
trip kml
author kml

   

Blogabond v2.40.58.80 © 2021 Expat Software Consulting Services about : press : rss : privacy
View as Map View as Satellite Imagery View as Map with Satellite Imagery Show/Hide Info Labels Zoom Out Zoom In Zoom Out Zoom In
find city: