Loading...
Start a new Travel Blog! Blogabond Home Maps People Photos My Stuff

Des citrons amers

Muang Ngoy, Laos


Bon, disons que c'est dernier jours, tout ne tourne pas comme je l'aurais voulu! Mais eh,  n'est-ce pas cela partir à l'aventure!?!? La raison qui m'empêche d'avancer, est la même qui devait de donner toute ma liberté: ma monture, mon destrier, mon foutu vélo! Ceux qui me suive sur Facebook savent déjà que j'ai acheté un citron, mais bon, je prenais tout cela avec philosophie : quand la vie te donne des citrons, fait de la limonade. Et bien la, j'ai beau faire des litres et des litres de limonades et des tonnes et des tonnes de tartes aux citrons, je n'arrive plus a utiliser tous les citrons que la vie me balance!
Petits récapitulatif de mes derniers jours: le lendemain de mon dernier message, je devais trouver un vélo a Luang Prabang, pour ensuite rouler vers le nord. Partons de là. Je me suis rapidement trouver un vélo de montagne, que j'ai négocié à 65$... Après plusieurs ajustements (j'ai dis au vendeur au moins 5 fois bye-bye puis je revenais car tel ou tel truc clochait sur le vélo) je retourne me reposer pour la grosse journée qui m'attendait le lendemain. 
C'est le grand jour! Le début de ma liberté! Attache le sac à l'arrière (ouff ça tient de justesse, mais ça tient!), chevauche la bête, et c'est partie. 

J'ai le vent dans les voiles, le derrière en feu, mes cheveux me chatouillent le visage, le soleil me fait plisser des yeux, je ruisselle de sueur (il n'est que 9h, il fait encore frais...), mais je suis heureux, si heureux! 1 km génial ! 5 km bon sang que le paysage est magnifique! 8 km pas si mal, j'ai la forme! 9km , je peux pas croire que je n'avais pas penser encore au vélo .... Euh... Ça semble plus difficile de pédaler tout d'un coup... Pas vrai :( crevaison du pneu arrière :(
Bin voyons mon guigui, tu vas pas de laisser abattre par une crevaison ! T'as raison! Sors le pouce!
Vroummm.  Vraaaaaaaammmm. Pouet pouet pouet. Wouin bin je pogne pas avec mon vélo, mon gros sac, et ma tronche pleine de sueur... Alors on fait quoi Guigui? On a pas croisé un station de bus un peu plus tôt sur la route? On fera réparer le vélo a destination... Bien vu Guigui
Alors je reviens sur mes pas, jusqu'à la station de bus, m'achète un billet pour Nong kio.... 4h dans un e boite de pick  surchargée, +4$ de frais pour transport du vélo sur le toit. J'ai adoré ce transport, avec uniquement des locaux et moi coincé sur le bout de la boite, une fesse en dedans, le reste pendant dans le vide.

Arrivé là bas, je me trouve un joli logie : hutte sur le bord de la rivière (ici les rivières sont brunes, mais jolies quand même, beauté sauvage je dirais).

Souper avec 2 gentilles et jolies françaises (avec qui je passerai 3 jours en tout), dodo. Le lendemain, je trouve un petit garage pour faire réparer (on la change finement)  la chambre à air du vélo (4$) . Back on track!! Lucie et Charlotte viennent me proposer d'aller visiter un village du coin en vélo. Bin sur! J'ai un presque nouveau vélo!
Alors on se lance dans ce chemin de terre battue. Arrk mon siège semble mal vissé, il ne cesse de basculer vers l'arrière: ah bin non, c'est le tuyau de la selle qui est carrément tordu ( pas tordu carré...)... Est ce que ça va freiner mon enthousiasme? Té drôle toi! Pas pentoute, je continue la route assis sur le rack arrière du vélo ! Quelques minutes plus tard, je perds une pédale dans le chemin... Ok ouin... À ce rythme, dans 2 jours j'ai un vélo en pièce détachées....

Je ris, elles rient, on riz (on riz on blanc puisqu'ici ya pas de riz jaune .. Une chance) mais on poursuit, parce qu'on ne doit plus être très loin. Mon vélo est maintenant rendu une trottinette.
Rendu au village, on tombe sur un enterrement (jeu de mot involontaire ici), et on assiste a la préparation du repas funéraire: au menu, cochon farcie, et... je ne me souviens plus, jetais trop absorbé par la préparation du cochon! Ils le mettaient directement sur le feu pour bruler les poils... Inutile de vous dire ce que ça sentait (oui, le cochon brulé). Puis nous avons marché jusqu'à une belle petite chute où nous nous baigné.

Retour au bercaille ensuite. En ville je suis aller voir un loueur de vélo et nous avons réparer mon citron ensemble, dans un langage au dessus des mots: un mélange de signes et de grognements (j'avoue que cest ce même langage qui est utiliser dans les shops au Québec aussi...) le monsieur a ensuite refusé que je le paye, mais a tout de même accepté avec un grand sourire une grosse bière Lao, que nous avons bu ensemble avec de la glace (ouep, de la glace dans la bière...) Bon moment!

J'ai maintenant un vélo presque presque neuf!  Le lendemain, avec mes copines, on prend un bateau pour nous rendre dans un village où le courrant, fournit par des génératrices n'est offert qu'entre 19h et 22h. Au milieu de nul part, entouré de magnifiques montagnes, ce village à une rue de terre, est un endroit merveilleux pour se reposer.


Mon plan était d'y passer quelques temps et ensuite de prendre un second bateau qui m'amenerait en öre plus au nord, d'où je reprendrais ma route à vélo. Mais j'ai vite compris que les choses ne pourrais pas se produire ainsi lorsque j'ai su que ce dit bateau coutait 12$ et qu'il ne me restait que 6$ en poche... Quoi! 6$ !?!?! Mais je suis dans la merde, je n'avais pas compté avant de partir et ici, ni banque ni guichet automatique... Merde merde merde. Ouff j'arrive à changer les 16$ américains que j'avais... Ça me fait 22$... Mais avec ça, je dois me loger et ne nourrir, 2 jours, et prendre un bateau, et me rendre dans une ville avec guichet... Ça va mal. 
Les filles ont accepté de partager ma chambre = elles dans le lits double, moi par terre... Je rationne = jamais plus que 2.50$ le repas. Pas de bière, pas de gâteries. Bon bin pour raccourcir tout ça, je viens d'arriver a Luang Prabang (retour lamentable à la case départ) et j'ai donné mon dernier billet de banque au tuk tuk pour m'enmener de la station de bus vers le ce tre de la ville. Ça veut dire que 1 bouteille d'eau de plus, et j'étais coincé dans le nord.....

Voici ce que mon vélo aura entrainné comme coûts:
Achats 65$
Chaine et cadena 3$
Surplus transport 4$
Chambre à air 4$
Écrou + aide d'un mec 1.50$
2 bières Lao 2.50$
Surplus transport bateau 2$
Surplus transport bateau. 1.50$
Surplus transport bus 2$

Bin vous savez la meilleure? Ce matin en le sortant de la chambre, j'ai constaté que le pneu arrière était à plat... Un flat à rien faire!!!!!!!!!! Bin là oui, je suis découragé !!! Prenez moi pour un lâcheur si vous voulez, mais la ce vélo a eu raison de mon enthousiasme!!! Ça fait que demain, je vais vendre ce satané vélo! (update, la shop ne veut pas racheter le velo... je ne sais pas quoi faire!)

Et puis je fonce vers le sud du Laos. Moi je dis que quelqu'un quelque part ne voulait pas que je prenne la route à vélo ... Coup du destin? Cela revient aux croyances de chacun... Moi? Je sais pas trop, mais je me dis que c'est pas possible un vélo qui brise autant...

Je vous tiens au courant des développements... Je suis un brin débobiné par tout ça, je ne veux toujours pas entrer dans le circuit touristique, mais l'option vélo ne semble pas vouloir se réaliser...

Suggestions, conseils, support.. Tout sera grandement apprécié.

Ciao
Guillaume 

P.S sachez que lorsque j'écris mes textes sur des ordinateurs locaux, les participes passés et les accents sont impossibles à faire, alors veuillez pardonner la qualité de la gué que cela engendre... Lorsque j'écris sur mon iPod, comme présentement, alors la je n'ai aucune excuses si je fais des fautes.


permalink written by  Guiless on September 4, 2011 from Muang Ngoy, Laos
from the travel blog: Le Monde...et moi!
Send a Compliment



Ouais ben tu en a de l'aventure ! C'est ce que tu voulais non...Moi je te dis que les Laosiens ne font pas de bons vélos, alors vent le et ne perds pas ton idée, tu recommenceras ailleurs, c'est tout. D' ici la achete toi une trotinette...
Continue ton exploration...
xxx


permalink written by  Sandra lemieux on September 4, 2011


Salut mon coeur,

Comme Sandra le dit si bien, tu voulais vivre des aventures, alors là, tu es bien servi. Tu m'as fait bien rire avec tous ces détails sur ton fameux vélo. D'ailleurs, c'est ce qui compte, que tu gardes ton sens de l'humour. C'est important que tu gardes le moral malgré les contrariétés que ta vie de voyageur t'apporte. Merci pour l'appel téléphonique de ce matin, ça nous fait toujours du bien de t'entendre nous raconter tes péripéthies.

Alexie t'a demandé ce matin et lorsqu'elle regarde les photos de Paris, elle te pointe du doigt en criant Didi !!!

Gros bisous de nous tous.

M.

permalink written by  Michelle on September 4, 2011



Salut mon Grand

C'est sûre que tu voulais vivre l'aventure

ses une décition que tu as rèfléchie.mais je

ne la voyait pas avec autant de gros pépins

avec se s'acrés vélo.

Mais je sais que tu est rempli de courage et

que tu voit des belles chose aussi,alors

continue, il y a toujour une solution a un

probleme je t'aime mais prière t'accompagne

Mamie xxx


permalink written by  yolande pelleter on September 7, 2011

comment on this...
Previous: La connaissance de soi par l'effort physique Next: S'aventurer sur un terrain glissant...

trip feed
author feed
trip kml
author kml

   

Blogabond v2.40.58.80 © 2021 Expat Software Consulting Services about : press : rss : privacy
View as Map View as Satellite Imagery View as Map with Satellite Imagery Show/Hide Info Labels Zoom Out Zoom In Zoom Out Zoom In
find city: